Notre revue

"Voix de l'Ouest"

"Voix de l'Ouest" est publiée de façon trimestrielle. Ne manquez pas les nouveautés et les évènements prochains!

Découvrir

Maurice Guibord SHFCB

Le message du Directeur général

La Société historique francophone de la Colombie-Britannique est une société sans but lucratif incorporée en mars 2009. Sa mission est la promotion de l’histoire des Francophones de la Colombie-Britannique.
 
EN SAVOIR PLUS

À l'honneur!

  Découvrir
Non classé

Nouveau numéro de notre revue « Voix de l’Ouest »

Voici le récent numéro de notre revue Voix de l’Ouest, avr.-juin 2022. Vous y trouverez des articles sur les premiers colons européens de Mill Bay, C.-B.; sur des nouveaux Chevaliers des Palmes académiques françaises; sur la cantatrice et patriote Isabelle Boyer de la Giroday; et sur la levée de fonds pour l’acquisition de la cane d’apparat de Charles F. Perry, président de l’ancienne Union canadienne-française de Vancouver. Bonne lecture!

Cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.flipsnack.com/shfcb/voix-de-l-ouest-avril-juin-2022.html

Maurice Guibord, Directeur général 

Nous reconnaissons que notre bureau est situé dans le territoire ancestral et non cédé des Premières Nations Musqueam, Squamish et Tsleil-Waututh, et que l’ensemble de notre travail cible l’arrivée des colonisateurs européens dans les territoires des Premières Nations qui ont habité le terriroire depuis plus de dix millénaires.

Articles de presse, Non classé

NOUVEAU TRÉSORIER À LA SHFCB

Le Conseil d’administration de la SHFCB a le plaisir d’annoncer l’entrée dans ses rangs de son nouveau trésorier, M. Robert Rothon.
L’expérience de M. Rothon provenant de plusieurs années dans le milieu associatif francophone saura bien nous servir. Il aura été Directeur général à Canadian Parents for French pendant plusieurs années aux niveaux provincial et national, ainsi qu’à la Fédération des francophones de la C.-B.
M. Rothon est aussi fervent adepte de thèmes historiques, ayant compilé par le passé deux importants projets de nature historique, sur les Francophones « oubliés » de la province ainsi que sur la communauté gaie.
Sa connaissance des rouages financiers et des animateurs clés de la francophonie britanno-colombienne seront mis à bon usage dans son nouveau poste bénévole.
La SHFCB souhaite la bienvenue à M. Rothon.
Non classé

Nouveau numéro – « Voix de l’Ouest », janv.-févr.-mars 2022

Voici le récent numéro de notre revue Voix de l’Ouest. Bonne lecture!

Cliquez sur le lien ci-dessous :

https://can01.safelinks.protection.outlook.com/?url=https%3A%2F%2Fwww.flipsnack.com%2F6CAFFE66AED%2Fvoix-de-l-ouest-jan-mars-2022.html&data=04%7C01%7Cdirection%40shfcb.ca%7C375f7e81599843c66bb108da11dcf7f8%7C7b52c98580944f3d8ab362d494cd88f6%7C0%7C0%7C637841937986485983%7CUnknown%7CTWFpbGZsb3d8eyJWIjoiMC4wLjAwMDAiLCJQIjoiV2luMzIiLCJBTiI6Ik1haWwiLCJXVCI6Mn0%3D%7C3000&sdata=XNjYOv6WAtUXQ7pbwBRQGpJS%2BkFvWQddn0YzKxK%2BAmU%3D&reserved=0

Maurice Guibord

Directeur général 

Société historique francophone de la Colombie-Britnnique

 

Nous reconnaissons être dans le territoire ancestral et non cédé des Premières Nations Musqueam, Squamish et Tsleil-Waututh.

We recognize being on the ancestral and unceded lands of the Musqueam, Squamish and Tsleil-Waututh First Nations.

Non classé

La SHFCB se cherche un.e trésorier.ère

La SHFCB est à la recherche d’un.e bénévole pour prendre les rênes de la  Trésorerie. Le.a Trésorier.ère devra :

  • être responsable de l’administration financière de la Société et s’assurer que des procédures et des mécanismes de contrôle financier soient en place et respectés ;
  • travailler avec la comptable de la Société pour la préparation des rapports financiers mensuels et la mission d’examen annuelle ;
  • organiser et présider la réunion mensuelle du Comité des finances ;
  • présenter les prévisions budgétaires et les états financiers lors des réunions du C.A. et des assemblées.
  • fournir des avis et des recommandations à la Direction générale et au Conseil d’administration ;
  • superviser la sécurité financière de l’organisme à long terme.

Lieu de travail :      Bureau de la SHFCB, Maison de la Francophonie, et en distanciel

Salaire :                     Ce poste est bénévole. La personne choisie devient membre du C.A. et du Comité des Finances de la SHFCB.

Se rapporte au :     Conseil d’administration, et travaille de près avec le Directeur général

Début du mandat : Le plus tôt possible.

Charge de travail : Environ 10 heures par mois; deux visites au bureau par mois

Contact :                   Présidente Josette Salles, josettemsalles1@telus.net

Non classé

Des membres de votre famille auraient-ils droit à une médaille de guerre?

Que faisons-nous aujourd’hui pour nous rappeler les sacrifices de nos vétérans? Comment remercions-nous nos vétérans d’avoir restauré la paix et redonné la liberté à la France et à la Corée du Sud? Ces hommes et femmes ont participé à la réalisation d’une grande mission dans des conditions difficiles, voire mortelles. Ils ont traversé de dures épreuves et ont vécu des choses que nous ne pouvons même pas imaginer, le tout dans le but d’aider les autres.

Nous célébrerons cette année le 80e anniversaire du raid de Dieppe de 1942. Cette année marquera aussi la période du 70e anniversaire de l’armistice de Panmunjeom. Les gouvernements de la France et de la République de Corée souhaiteraient remercier les vétérans canadiens pour leur participation à la libération de leurs pays. Les vétérans admissibles peuvent recevoir l’ordre national de la Légion d’honneur et la médaille d’ambassadeur de la paix.

Si vous êtes un vétéran de la Seconde Guerre mondiale qui a participé à la campagne pour libérer la France (du 6 juin 1944 (jour J) à la fin d’août 1944), ou au raid de Dieppe en 1942, vous pourriez être admissible à la plus haute distinction française. Le gouvernement coréen est à la recherche de vétérans de la guerre de Corée (1950-1953) ou de la phase de maintien de la paix, qui a duré jusqu’à fin 1955. La Légion d’honneur n’est pas remise à titre posthume, mais la médaille d’ambassadeur de la paix de la Corée peut être confiée à la famille d’un vétéran décédé.

Prière de me contacter pour en savoir plus, ou si vous avez besoin d’aide pour soumettre votre candidature à l’une de ces distinctions si importantes. Il n’y a aucun coût associé. Je suis un bénévole non officiel et j’ai aidé plus de 800 vétérans dans l’obtention de ces distinctions. Vous pouvez me joindre par courrier électronique à Korea19501953@Yahoo.com (veuillez mettre « Veteran » dans l’objet du message).

Guy Black
Coquitlam (Colombie-Britannique)
Récipiendaire de la médaille du mérite civil (République de Corée)

korea19501953@yahoo.com

 

Politique

Procès sur les services d’aide à l’emploi en français:
réactions de la FFCB suite au jugement
de la Cour d’appel fédérale

Vancouver, le 28 janvier 2022 – La Fédération des francophones de la Colombie-Britannique (FFCB) se réjouit en partie du jugement rendu par la Cour d’appel fédérale aujourd’hui, mais est très déçue de certaines conclusions de la Cour.

La Cour d’appel a partiellement infirmé le jugement de première instance en reconnaissant que le gouvernement fédéral a contrevenu à ses obligations de prendre des mesures positives dans le cadre d’une entente conclue avec le gouvernement de la Colombie-Britannique portant sur les programmes et services d’aide à l’emploi. Toutefois, la Cour d’appel a donné raison au gouvernement concernant la conséquence de transférer des responsabilités fédérales aux provinces en matière linguistiques.

« Nous sommes heureux de voir, après une si longue bataille, que certains des arguments de la Fédération sont retenus par la Cour d’appel. Toutefois, nous devons songer sérieusement à la possibilité de saisir la Cour suprême du Canada afin de lui demander qu’elle corrige complètement le tir », explique Lily Crist, présidente de la FFCB.

En effet, le jugement rendu aujourd’hui est le résultat d’une saga qui dure plus d’une décennie.

En février 2008, le ministère de l’Emploi et du Développement social et la Commission de l’assurance-emploi du Canada ont signé une entente avec le gouvernement de la Colombie-Britannique qui prévoit la prise en charge par la Province des programmes et services d’aide à l’emploi et un soutien financier de la part du gouvernement fédéral. Or, la mise en œuvre de cette entente a mené à une réduction significative des services d’aide à l’emploi offerts par les organismes francophones à la population. La Cour d’appel fédérale reconnaît que « [l]’impact négatif de l’Entente se fait ressentir sur la minorité linguistique francophone de la C.-B. depuis maintenant dix ans ».

Après une plainte au Commissaire aux langues officielles en 2011, un recours en Cour fédérale en 2013 qui se solde par un jugement défavorable en 2018, la Cour d’appel fédérale reconnaît aujourd’hui que, dans le cadre de l’entente de 2008, le gouvernement fédéral n’a pas pris les mesures positives requises pour se conformer à son obligation de favoriser l’épanouissement et le développement de la communauté francophone de la province en vertu de la Partie VII de la Loi sur les langues officielles.

Au terme de son raisonnement, la Cour d’appel ordonne que le gouvernement du Canada doive, dès qu’il est en mesure d’agir, « voir à ce que soit reconstitué, dans la mesure du possible, le réseau de services d’aide à l’emploi avec la participation des organismes francophones selon le modèle qui existait avant la signature de l’Entente, en tenant compte des besoins actuels de la minorité linguistique francophone de la C.-B. ». La FFCB se réjouit de ce résultat qu’elle attend depuis plusieurs années.

La Cour a cependant conclu que le gouvernement fédéral n’avait pas l’obligation de veiller à ce que les services d’aide à l’emploi soient offerts dans les deux langues officielles puisque, selon la Cour, le gouvernement de la Colombie-Britannique n’agissait pas pour son compte en mettant en œuvre un programme fédéral. Reconnaissant que la Cour suprême pourrait prendre une approche différente, la Cour a conclu qu’elle était liée par certains de ses précédents sur la question. La FFCB est très déçue par cette conclusion et préoccupée des effets que cela pourrait avoir pour les services des francophones dans la province et dans le reste du pays.

La FFCB prendra le temps nécessaire pour analyser attentivement le jugement et consulter ses partenaires avant de décider si elle demandera la permission de faire appel du jugement à la Cour suprême du Canada.

Le gouvernement du Canada pourrait lui aussi demander la permission de faire appel du jugement concernant la partie VII. Ainsi, même les gains à cet égard demeurent incertains.

La FFCB profite de cette occasion pour rappeler que, puisque son recours portait sur l’application de la partie VII dans un contexte très précis, il demeure d’une importance fondamentale que le gouvernement fédéral donne pleinement effet à sa promesse de moderniser la Loi sur les langues officielles, incluant sa partie VII, de sorte à lui donner la portée que les communautés d’expression française de partout au pays nécessite. La FFCB continue de se montrer désireuse de travailler avec le gouvernement fédéral à cet égard.
-30-

Contact presse:
Emmanuelle Corne Bertrand, directrice générale
direction@ffcb.ca | 604-732-1420, poste 307

Non classé

Nouveau numéro de « Voix de l’Ouest » pour 2021

Veuillez trouver ci-dessous le lien au dernier numéro pour 2021, Oct.-nov. déc., de notre revue Voix de l’Ouest.

https://can01.safelinks.protection.outlook.com/?url=https%3A%2F%2Fwww.flipsnack.com%2F6CAFFE66AED%2Fvoix-de-l-ouest-vol-4-no-4-oct-d-c-2021.html&data=04%7C01%7Cdirection%40shfcb.ca%7C39376301c93c457182fe08d9ccb03125%7C7b52c98580944f3d8ab362d494cd88f6%7C0%7C0%7C637765879380089312%7CUnknown%7CTWFpbGZsb3d8eyJWIjoiMC4wLjAwMDAiLCJQIjoiV2luMzIiLCJBTiI6Ik1haWwiLCJXVCI6Mn0%3D%7C3000&sdata=Mu9OKiXJYvXfILkti4WjqLoERDrtWb9AIzMPF7IQVgc%3D&reserved=0

Nous espérons pouvoir vous revoir en présentiel en 2022, et même lors de visites guidées que nous espérons aussi pouvoir faire renaître. Merci de votre présence en ligne et de votre appui en 2021. Si vous aviez oublié de renouveler votre adhésion, il n’est jamais trop tard !

Nous vous souhaitons un 2022 sain et enrichissant.

Le Conseil et la Direction de la SHFCB

 

Close