ÉTIENNE MARCHAND

IMPORTANCE DE MARCHAND DANS L’HISTOIRE DE LA C.-B.

Marchand et son équipage ne passent que quelques jours dans les eaux au large de nos côtes, du 21 août au 8 septembre 1791 (soit 19 jours). Nous leur devons tout de même une amélioration des cartes traitant en particulier du nord des îles Haïda Gwaii. Mais plus important encore, ils ont été les premiers à fournir des détails concrets sur l’art, les habitations, les coutumes et la langue des habitants de cette partie des îles.

Ils sont les premiers Francophones à fouler le sol qui deviendra la Colombie-Britannique, devançant par 20 mois seulement l’arrivée par voie terrestre dans le territoire, vers la fin-mai 1793, de l’explorateur anglais Alexander Mackenzie, accompagné de son équipage de six Voyageurs canadiens-français. Ces Voyageurs sont les prochains Francophones à piétiner le sol britanno-colombien.